Célébration du cinquantenaire: LA DERNIER LIGNE DROITE

 

 

Une rencontre avec le chef de l’État a permis d’ausculter point par point les préparatifs des festivités.

 

Une réunion d’urgence a eu lieu hier au palais présidentiel à Koulouba. Présidée par le chef de l’État, la rencontre a fait le point des préparatifs de la célébration du cinquantenaire à seulement une semaine de cet événement historique. Elle s’est déroulée en présence du Premier ministre Modibo Sidibé, des membres du gouvernement, du président de la Commission nationale du cinquantenaire Oumar Hamadoun Dicko, des officiers supérieurs des forces armées et de sécurité, des directeurs des services centraux impliqués dans les préparatifs des festivités. La réunion a donc fait l’état des préparatifs point par point. Chacun des intervenants, dans son domaine respectif, a expliqué ce qui a été fait et ce qui reste à faire sur les 7 points inscrits au programme d’activités : défilé militaire ; transport des délégations ; invitations et accréditations ; aménagements et infrastructures ; mouvement d’ensemble et tableau phonique ; assainissement et divers (pavoisement et cadeaux).

En ce qui concerne le volet aménagements et infrastructures, Bamako affiche une progression de 85% pour 80% du délai d’exécution. Le Jardin du cinquantenaire a été inauguré. Les travaux de terrassement de la Place du cinquantenaire sont achevés. Une maquette de 3 mètres de haut avec socle et éclairage sera installée sur le site du Monument du cinquantenaire le 21 septembre. Plus de 2000 places seront disponibles à la Place du cinquantenaire où aura lieu le défilé militaire. Les officiels seront installés dans 9 tribunes dont une réservée aux chefs d’État. La presse nationale et internationale sera installée dans 4 tentes et 4 écrans géants seront montés pour le bonheur de nombreux spectateurs. Le volet assainissement à Bamako a consisté à la gestion des zones inondables sensibles et au curage des collecteurs et caniveaux. Des dispositions ont été prises pour le transport et l’hébergement des délégations étrangères (civiles et militaires). Des invités auront droit à des cadeaux. Un important dispositif secrétaire sera mis en place et la couverture sanitaire sera garantie pour l’ensemble de nos hôtes. Les activités phares du programme du cinquantenaire sont les suivantes : 21 septembre retraite aux flambeaux et dîner des hôtes à Koulouba avec la symphonie du cinquantenaire ; 22 septembre défilé militaire sur l’Avenue du Mali, inaugurations et garden party au parc national du Mali, bals populaires et feux d’artifices ; 30 septembre Journée Kouroukan-Fouga à Kangaba. Les activités du cinquantenaire vont se poursuivre jusqu’au 31 décembre avec des courses de pirogues à Mopti, des courses de chevaux dans les régions nord du pays, la biennale artistique et culturelle à Sikasso et des concerts. Le président de la Commission nationale du cinquantenaire a confirmé que la rencontre avait pour objectif de faire le point des préparatifs avant la dernière ligne droite. "La réunion a permis au président de la République de s’enquérir des points d’exécution du programme d’activités de la Commission nationale du cinquantenaire, de voir le rôle de chacun. Mais aussi de voir quels sont les goulots d’étranglement ; quels sont les problèmes qui sont liés à ceci à cela. Nous avons fait le tour de la question et le président a jugé nécessaire que chacun joue pleinement sa partition (pour la réussite de l’événement). Il nous a assurés que toutes les dispositions seront prises pour que les uns et les autres puissent travailler dans les conditions les meilleures. Donc aujourd’hui, il s’agit de se mettre en ordre de bataille puisque nous sommes sur la dernière ligne droite. Nous appelons les uns et les autres à être disciplinés pendant les festivités du cinquantenaire car nous allons recevoir beaucoup d’amis du Mali. J’espère qu’avec les initiatives qui ont été prises, la fête sera belle", a détaillé Oumar Hamadoun Dicko.